Tomorrowland 2014 – Review

Posté le 24/08/2014 par Emmanuel

Cette année encore, nous n’avons pas échappé à la règle et sommes aller faire un tour en terre bien connue maintenant qu’on appelle “Tomorrowland” ! Pour la première fois cette année, le Tomorrowland s’est déroulé sur 2 WE et célébrait également son 10ème anniversaire! L’occasion pour notre équipe d’aller vous faire vivre de l’intérieur cette édition 2014 et de vous immerger le temps de cet article dans ce festival qu’on ne présente plus dans les détails tellement son rayonnement est important désormais ! Ce sera l’occasion pour nous de vous parler des nouveautés de cette année et de vous apporter notre vision sur la manière dont le festival évolue au fil des ans ! La review traitera de l’édition 2014 mais plus particulièrement le WE du 18-19-20 Juillet auquel nous avons assisté !

Tomorrowland, une machine presque trop bien huilée !!!

Chaque année, de nombreuses personnes dans notre entourage nous parlent de ce festival qui est devenu connu de tous et qui fait envie à une majorité de fêtards à la recherche d’une expérience ultra immersive !
Au fil des éditions, face à la demande croissante, c’est devenu concrètement la “loterie” lors de la mise en vente des places, et rare sont ceux qui peuvent donc goûter aux plaisirs de ce festival ! Malgré tout, en étalant cette édition sur 2 WE, 2 fois plus de personnes ont pu acquérir ce précieux sésame ! Sur les 2 WE, c’est prés de 360 000 tickets qui ont été vendus en l’espace d’une heure en février dernier et la ferveur n’est sûrement pas près de ralentir pour les prochaines éditions ! Pour donner une idée du rayonnement de ce festival, c’est prés de 200 nationalités qui sont représentées durant chaque édition !

2014, une édition toujours plus dans la démesure !!!

Cette année, de nombreuses nouveautés au sein du « Recreation Area de Schorre » ont fait leur entrées ! Le Tomorrowland n’est pas un festival qui reste sur ses acquis et d’année en année, on remarque qu’il y a une forte volonté d’apporter toujours plus de changements/confort aux visiteurs ! La nouveauté la plus notable pour cette édition fut l’apparition d’une nouvelle passerelle piétonnière de bois et d’acier nommée “One World” qui permet, sur près de 550 mètres de long de traverser le festival ! Véritable autoroute, celle-ci améliore grandement la gestion du flux de personnes au sein du parc ! Cette passerelle impressionnante n’a cessé d’interpeller également les visiteurs car des milliers de messages d’internautes sont gravés sur les planches constituant celle-ci !

Parlons maintenant des changements concernant les Stages: la pente du main stage a été réduite de 15% ce qui améliore grandement sa montée et sa descente avec en plus l’ajout de plaques antidérapantes sur de larges surfaces d’herbe ! Concernant le célèbre MainStage, ses dimensions ont encore une fois évolué dans la démesure pour atteindre 40 mètres de haut et 140 mètres de large. Cette année, son décor a été repensé pour reprendre des allures avec moins de reliefs (A l’inverse des années précédentes: décor Livres ou Volcan). Cela ne lui a pas vraiment enlevé son caractère magistral et de nombreux éléments compensaient cela en s’animant au fil du temps (chaufferie, moulin à eau, engrenages…).
La plus grande surprise concernant les stages est sûrement venue du “second mainstage” anciennement “le château”: cette année, ce stage renommé pour l’occasion en stage ”Opera” était complètement entouré de balcons et atteignait lui aussi des dimensions magistrales ! On a même estimé sa contenance à celle du mainstage (40 000 pers).

On notera également que le stage Q-dance a vu sa programmation revue à un seul jour sur les 3 des années précédentes. A la place, un stage « QULT » (electro/hardstyle) et un stage « Pussy Lounge » (Hard Dance Freestyle) ont pris le relais les 2 autres jours. Autre arrivé, celle bluffante du stage « Garden Of Madness » (anciennement Versuz) construit entièrement sur l’eau et qui allège maintenant l’espace disponible derrière le mainstage. Ce stage entièrement pensé par Daniel Ost (Artiste floral renommé) était très impressionnant et le rendu créé par tous les éléments végétaux était vraiment bluffant !

Autre nouveauté cette année, les bracelets électroniques qui ont remplacés ceux en tissus des années précédentes ! L’idée n’en est qu’à ses débuts mais l’intérêt est bien réel. En plus des puces RFID pour les entrées sur site, ceux ci sont censés permettre aux visiteurs d’interagir entre eux. Un contact (pas très au point cette année) entre deux bracelets était censé permettre une mise en relation sur Facebook ! Cette fonctionnalité était donc assez superflue selon moi mais l’autre fonctionnalité qui a montré son vrai potentiel était sûrement l’incrustation de LEDS radio-commandées dans le bracelet qui pouvaient être allumées à la demande. De nuit, avec toute la foule les bras en l’air, cela était vraiment impressionnant ! Seul point négatif de ces bracelets, leur non étanchéité qui a posé quelques problèmes aux personnes se lavant les mains un peu trop dans la précipitation…

Un show toujours au niveau des plus grands festivals au monde !

Il n’y a pas de doute possible, le Tomorrowland surpasse tous les autres festivals au monde concernant le show et l’immersion en journée. Le soir, cela reste discutable et on pourrait à mon avis faire un peu mieux coté lights/show pour atteindre le niveau d’un show comme l’Electric Daisy Carnival (Las Vegas)! On ne vous parlera pas des innombrables décors/animations/performers, nos précédentes reviews en faisaient l’inventaire et les photos vous parleront beaucoup plus qu’un long discours !
En amont de l’évènement, ID&T a mené une grande campagne de promotion et a fait les choses en grand pour immerger le festivalier dans l’univers de Tomorrowland avec entre autres un hymne composé par Monsieur Hans Zimmer  himself (BO de Batman, Inception ou Gladiator) !

Du point de vue de la qualité sonore, rien à reprocher. Globalement,le volume et la qualité sont toujours au rendez-vous sur l’ensemble des scènes. Le volume peut fatiguer les oreilles à la longue sur certaines scènes, il reste à ce moment-là la possibilité de se reposer celles-ci sur coin d’herbe en haut de la colline à une cinquantaine de mètres de la scène principal. A cet endroit, le volume est déjà bien plus supportable et on peut profiter d’une belle vue d’ensemble du festival. Après çà, si vous cherchez à vous immerger dans l’ambiance, rien ne vaudra un petit effort et rejoindre la foule plus bas pour goûter aux décibels et à une ambiance plus qu’électrique !

Conclusion

Le Tomorrowland est un festival qui sait franchement vous transporter dans tous les sens du terme ! Si votre sensibilité à la musique électronique est assez éclectique, c’est encore mieux car vous vous éviterez de réentendre sans cesse sur les 3 jours de nombreux titres joués en boucle sur le mainstage ! Si vous aimez varier les plaisirs, c’est bien là que réside la plus grande force ce festival qui aligne autant de DJs/Styles différents dans un lieu magique et féerique !
On pourra quand même reprocher à ce festival de ne pas renouveler énormément les line-up d’année en année, en voyant bien souvent les mêmes DJs programmés d’office d’une édition sur l’autre ! Nous avons apprécié par exemple la venue cette année de Krewella qui a apporté un vent de nouveauté sur le mainStage ! En bref, ce festival occupe confortablement le podium des meilleurs festivals au monde mais on peut encore espérer de nouvelles surprises coté line-up/show light pour la future édition 2015 ! Concernant le reste, rien ne doit changer, Tomorrowland est un univers envoûtant dont le retour à la réalité est particulièrement difficile, on vous aura prévenu !
Après l’édition fraîchement lancée aux Etas-unis l’an dernier, la liste s’est encore agrandi cette année avec l’annonce d’une nouvelle édition au Brésil (Itu – Sao Paulo) dés Mai prochain !

Maintenant, il ne reste désormais plus qu’à patienter sagement jusqu’à la sortie de l’after-movie tant attendu pour qui nous l’espérons, le format aura été un peu revu: 33 minutes en 2013, on ne sait pas trop quoi espérer cette année mais les formats plus denses de max 10-15 minutes, nous semblaient bien plus viraux et condensés !
Pour clôturer cette review, nous tenons comme chaque année à remercier ID&T de nous avoir permis de couvrir cette édition 2014 et nous vous disons à l’année prochaine avec qui sait de nouvelles recrues parmi vous nous l’espérons !

Nos photos

Tomorrowland 2014 – Review Emmanuel

Notre avis en résumé

Son & Lumière
Lieu/Décor/Ambiance
Qualité/Prix
Musique & Line-up

Summary:

4,25




Laisser un commentaire

Back to Top ↑