Tomorrowland 2010 – Review

Posté le 27/08/2010 par Emmanuel

tomorrow land 1

Nous laissons encore aujourd’hui la parole à Nano, qui a assisté au Tomorrowland 2010 en Belgique en aout dernier.
Merci à lui d’avoir pris le temps de nous faire partager ses impressions à chaud sur ce festival.

Après un an d’attente nous voilà enfin à cette nouvelle édition de la Tomorrowland, un festival assez jeune (C’était la 6eme édition) mais qui est déjà une valeur sûre et incontournable des festivals de l’été. Après une édition pour les 5 ans de la Tomorrowland, l’année dernière, exceptionnelle par rapport à l’édition 2008 qui était déjà excellente, ID&T nous ressert encore une fois une Tomorrowland supérieure à l’année précédente et bien entendu toujours aussi extraordinaire a découvrir ou redécouvrir.

Vendredi

Nous arrivons en Gare d’Antwerp Centraal, Vendredi en début d’après midi et nous faisons connaissance avec Cwis avant de prendre le train en direction de la gare de Boom. Je suis vraiment content de l’avoir rencontré, un bon feeling et un très bon weekend en sa compagnie.
Niveau organisation toujours au top, il suffit de prendre un train jusqu’à la gare de Boom où une navette nous attend pour nous emmener devant le camping. 

tomorrow land 1
Arrivée en gare de Boom

Nous arrivons donc au camping en fin d’aprem, et 1er grand changement, l’entrée du camping n’est plus au même endroit, elle a été avancé dans un endroit plus spacieux et donc plus pratique au final.

tomorrow land 1
Entrée du Camping

Aucun souci à l’arrivée, on échange nos e-tickets contre des bracelets (cette année ils les ont fait plus larges et il y en a 2, un pour le camping et un pour le festival) qui nous permettront d’avoir accès au camping et plus tard au festival.

Le camping a été agrandi suite au succès grandissant de cet event, on remarque déjà des tentes à travers les barrières de l’entrée, ce sont les deux premières Area du camping, Area Jeff Mills et Area David Guetta. Cette année les zones du camping sont nommées avec les grands noms de la Tomorrowland, Richie Hawtin, Sasha, Armin Van Buuren, Dj Rush et Roger Sanchez.

Une fois entrés, petite surprise en découvrant un journal Tomorrowland, très bien réalisé et donnant pas mal d’infos sur le camping et le festival. Il comprends notamment une map du camping et du festival ainsi que le Line up complet de la Tomorrowland. Que dire a part que encore une fois, cet event est vraiment très bien organisé et qu’il y a encore comme chaque année de nouvelles choses a découvrir. 

Nous continuons donc notre route en passant devant une petite scène Jim où il y avait du son et où l’on pouvait s’essayer aux platines, un stand où l’on pouvait acheter du matériel de camping comme les années précédentes, et un stand ou l’on pouvait acheter des vêtements psychédéliques et du matériel pour fumeurs, feuilles pipes, grinders, pipes etc… Je rappelle que comme dans tout events, les drogues sont interdites, mais les mentalités belges restant plus ouvertes que celles des français, on trouve quand même ce genre d’équipements, ce qui montre que la tolérance sert plus qu’une répression aveugle.
  
Ensuite passage devant les stands de boissons et de nourritures ainsi que la caisse pour acheter les tickets. Pour 10€ on a le droit à 9 bonnen, toujours pas de réduction si on prends en gros et toujours une distinction entre les bonnen du camping et ceux du festival. Ceux du festival étant plus chers, 10€ pour 7 bonnen.

Les commodités sont situées toujours au même endroit, avec douches, robinets et toilettes, et le petit camion condom, si jamais l’envie de procréer se faisait sentir 😀

Nous avançons dans le camping, pour arriver dans la future Area Richie Hawtin qui est en cours d’installation, nous attendons un petit moment, l’agrandissement de la zone qui est délimité par le staff du camping car le placement n’est pas libre dans tout le camping, les zones doivent être remplies au fur et a mesure. 

tomorrow land 1
Attente de l’ouverture de la zone

Apres quelques minutes d’attente nous trouvons un emplacement très sympa au final, relativement calme, proche des commodités et de l’entrée du camping. Il faut être assez rapide, car une fois la limite retirée par le Staff, tout le monde se jette sur le terrain pour s’installer, c’est le bazard. Comme le dit Clem dans sa review sur la NO, peut etre qu’il faudrait amélioré ce système de placement.

tomorrow land 1
Trouver un emplacement correct relève de la mission spéciale

Après l’installation et un petit moment de repos, direction le petit Carrefour du coin, histoire de se ravitailler en provision et faire un petit repas au camping. 

Lors du retour au camping on décidera de rentrer dans le camping par l’entrée 2 ( Le camping compte 3 entrées), on arrivera donc en plein dans l’area Armin Van Buuren qui est déjà bien remplie. On passera devant la BBQ zone et le stage Warming Up tenu par Push It avec du son de 11h30 a 01h00, vraiment sympa, histoire de se chauffer pour la journée du lendemain. 

tomorrow land 1
BBQ Zone et Chapiteau Push It

Samedi

Samedi matin, petit déjeuner au camping, on rencontrera un flamand, Wesley, très sympathique avec qui on passera le reste du week end (encore une chose tellement sympa dans ce genre de rassemblement, la rencontre de nouvelles personnes) puis départ pour la Tomorrowland qui débute à 11h. 

Cette année un chemin de 900 mètres a été aménagé a la sortie du camping et qui nous amène jusqu’à l’entrée du festival. Bien pratique car ça évite de prendre les navettes comme l’année dernière. Mais bon, c’est vrai qu’il fallait marcher un peu, pas plus mal au final. 

tomorrow land 1
Direction le Festival

Surprise en arrivant dans le festival, tout est encore plus grand que l’année dernière, plus de stands, plus de stages, donc que du bon, un weekend ultime s’annonce :D. 

On arrivera devant le mainstage, et la c’est LA grosse surprise, on se demandait quelques temps avant le festival si encore cette année le mainstage allait être plus grand et encore plus aboutit que l’année precedante.  Alors la on peut dire que ID&T a bien répondu à cette question, on découvre un mainstage tellement énorme, tellement magnifique, sûrement la plus belle scène que j’ai pu voir de tout les festivals que j’ai fait. Malheureusement on a pas pu en profiter beaucoup vu que la programmation était essentiellement axée House.
Cette année, l’orientation du Main a été changé ce qui a ajouté pas mal de place. Pour résumer tout ça, un dancefloor gigantesque.    

tomorrow land 1
Mainstage

On continue donc la (re)decouverte de ce lieu magique, la piste de neige était toujours bien la au même endroit, et cette année le trajet est conditionné par des chemins à sens unique. Pratique pour éviter les foules mais rallongeant pas mal le trajet pour aller de stage en stage. Impossible de feinter, le staff était là pour surveiller et mettre de l’ordre.

On arrivera au stage I Love The 90’s, le future stage State Of Trance, avec une décoration assez basique, et je pense que tout ceux qui étaient à l’édition 2008 ont remarqué la tête de tortue du Mainstage de cette même année. Le stage I Love The 90’s était situé à la place du Q-Dance de l’année dernière, cette année le stage Q-Dance a été deplacé dans un endroit non loin mais qui était fermé l’année dernière. Encore une fois une nouvelle petite surprise, une grande roue était installée derrière la scène. On ira y faire un tour un peu plus tard, bien sur c’était gratuit et cela permettait de jouir d’une vue d’ensemble assez exceptionnelle de l’ensemble du site.

tomorrow land 1
Stage I Love The 90’s et Grande Roue

tomorrow land 1
Vue en haut de la Grande Roue

tomorrow land 1
Stage Q-Dance

Le Stage Q-Dance était situé à coté du stage Trance Addict, ou l’on a passé le plus de temps. Deco sympa, avec de gros bonbons et un gros gâteau en guise de décoration pour la scène. Qui a dit que les fans de trance sont aussi de gros fan de sucreries :D. Quelques sons sympas, mais ça reste le début d’aprem, on se chauffe doucement, les stages ne sont pas très pleins. 

Après une petite aprem bien sympathique direction le camping pour un peu de repos et un petit apéro/repas au calme. On retournera faire les courses au supermarché du coin qui s’est transformé pour le weekend en fournisseur attitré du camping de la Tomorrowland. Bien pratique.  

De retour au festival, on retournera directement sur le stage Trance histoire de profiter de ce qu’on pourrait appeler la meilleure musique au monde :D, en attendant le Live de Scooter. Personnellement j’étais très excité à l’idée d’enfin voir ce groupe mythique de la scène Techno/Trance/Dance que j’avais la chance de pouvoir voir ici en Belgique.
Au final, un live de fou, du pur Scooter, 20 ans et toujours le même, même énergie, même voix, même charisme (bien sur je doute que ce soit naturel mais bon), vraiment pas déçu. Des classiques, ses nouvelles musiques etc… que du bon. Un final coupé net par contre mais c’est sans compté la foule qui criait How Much Is The Fish, que tout le monde attendait. Après un petit instant ou l’on a bien failli croire qu’ils étaient réellement partis, voilà qu’ils reviennent en fanfare pour nous balancer cette track. Que dire, un pur moment de folie dans la foule, et le pire c’est qu’ils ne se sont pas arretés la, ils ont rebalancé encore quelques sons. Pour un rappel c’était largement satisfaisant.
Le seul souci niveau organisation à citer est le fait que le live a commencé 15 minutes après l’heure prévue. L’installation a été plus longue que prévue. 

Un live très convaincant et vraiment jouissif, à quand une date en France ?    
   
On finira sur le Set de Cor Fijneman et Johan Gielen toujours au stage I Love The 90’s qui nous jouerons un mix de tracks, House, Dance, Trance des années 90, pas extraordinaire mais sympa quand même pour finir cette première journée de Tomorrowland. Je tenais à voir Johan Gielen, figure mythique de la Trance Energy. Petit anecdote bien énorme, Cor Fijneman, en voyant le drapeau français a pris le micro et a remercié le public français. Vraiment classe :D, un Dj très sympathique. 
(Armin ne s’est pas donné cette peine lol) 

tomorrow land 1
Cor Fijneman et Johan Gielen

Après une journée extra, retour au camping pour une bonne nuit de sommeil ou une after, au choix 😀

On a eu de la chance, pas trop de bruit à l’endroit où l’on était installé, mais malheureusement l’envie de dormir ne s’est pas fait sentir de suite, l’envie de teuffer était toujours bien là.

Dimanche

Enfin réveillé pour la journée du Dimanche, qui s’annonce exceptionnelle et tellement passionnante avec un stage spécial Trance nommé State Of Trance, et un line up très alléchant.
On ira y faire un tour en début d’aprem pour voir un peu les premiers Dj, on profitera aussi des premières noms et du début d’aprem pour aller se promener dans cette fameuse aire de rêves qu’est la Tomorrowland. On reviendra bien sur pour le set de Gareth Emery qui était tout à fait mythique et monstrueux, du pur Gareth avec son style énergique et entrainant. Par contre j’ai remarqué qu’il n’était pas très communicatif avec le public contrairement à d’autres comme Armin ou Markus et apparemment pas mal importé par son look en remettant son col plusieurs fois pendant son set et notamment pour les photos, enfin 🙂 , le son était la. 😀

tomorrow land 1
Gareth pendant le passage de Sanctuary 🙂

On s’eclipsera a la fin de son set, avant l’arrivée de Paul Oakenfold, que je n’avais pas forcément envie de voir, donc retour camping pour se reposer un peu et manger un bout. 2h plus tard ce sera le tour de Markus Schulz suivi du Set du plus grand Dj planétaire, Armin :). On se devait d’être au maximum de notre forme :). 

Au final avec ce trajet de 900 mètres à pied sans parler de la foule dans le festival on ne restera pas longtemps au camping et on arrivera même une demi heure après le début de son set. 

Petit coup de gueule, Cwis s’est fait retenir un bon moment pour un problème de fouille, bref de la perte de temps pour pas grand chose. Dommage

On profitera du set de Markus, toujours au top, la pêche, communicatif avec son public, un style pas toujours plaisant dans les choix de ses musiques mais là, vraiment un bon set, au top pour se chauffer pour Armin. 

tomorrow land 1
L’ambiance dans la foule

Vint le tour d’Armin, qui malgré sa notoriété n’a pas rempli le stage dès le début, même si entre la journée ou le stage stateoftrance n’était pas très rempli et l’arrivée d’Armin, un paquet de monde est arrivé. On décernera la palme à Mr Guetta qui mît le feu au Mainstage…. Les Belges restent de très grand fans de House et de David Guetta au passage.

Au final, très bon set, on est toujours content de voir Armin. Son charisme et la communication qu’il a avec son public font que c’est toujours très plaisant. 
On a eu le droit a un feu d’artifice aussi, toujours magnifique avec la musique. C’était un moment magique. 

tomorrow land 1
Armin au top, comme d’hab

Après son set, on a eu le droit de voir Armin descendre devant les barrières pour quelques photos et poignées de main.
Malgré le drapeau bien visible, il n’a pas daigné faire un petit coucou au français… Dommage

Par contre je remarque que de plus en plus, il a l’air d’être pressé de finir de voir ses fans, et qu’il ne veut pas trop s’attarder avec eux.
Mais bon cela doit se comprendre du fait de ses nombreux trajets et aussi qu’il doit faire ça tout le temps, épuisant à terme, j’imagine.

Voilà, le moment de quitter l’enceinte de la Tomorrowland est arrivée, bien trop vite comme toujours. C’est à ce moment (entre autre) ou on se dit, je serais la l’année prochaine. On rentrera avec un groupe de français rencontré pendant la journée, super sympa, encore plein de rencontres :D. Par contre toujours pareil, énormément de monde qui sort en même temps du festival donc gros bouchon dans le chemin qui mène au camping. 

Une fois arrivé au camping, pas question de dormir, vu qu’il n’y avait plus de son le lendemain, pas de raison de se reposer. On ira donc se promener et explorer le camping ou l’animation est gèré par les belges. Sur la place ou il y avait le warm-up le vendredi on découvrit un tas de monde qui chantaient, dansaient, tapaient sur des tonneaux. D’autres dans les tentes qui mettaient du son, bref encore pas mal de choses a faire encore pour ceux qui le voulaient.
Bien sur ce n’est pas la Nature One, qui possède probablement le camping le plus aboutit des festivals européens, avec des sound systems amateurs qui suffiraient à passer les 5 jours de camping sans avoir besoin de se rendre au festival. Mais bon, justement c’est ce que je préfère dans la Tomorrowland, c’est une ambiance plus légère et plus soft, pour moi la Nature One reste l’event le plus éprouvant que j’ai fait.       

Lundi

Voilà c’est la fin de cette Tomorrowland, nous sommes le Lundi matin, au moment de plier les tentes. Une petite boule dans l’estomac en quittant cet endroit que l’on a côtoyé l’espace d’un weekend. On suivra la foule qui sort du camping et se dirige vers l’arrêt de la navette, qui nous conduira à la gare de Boom, où on prendra le train jusqu’à Antwerp Centraal. 

Toujours organisé jusqu’à la fin, aucun problème pour quitter le camping et se retrouver à la gare. 

Un grand merci a ID&T de nous fournir une expérience aussi riche et intense tellement proche de la perfection, (je dis ça en comparaison d’événements Français), et bien sur je ferais mon maximum pour me retrouver encore l’année prochaine à la 7eme édition de la Tomorrowland.

Tags: , , , , , , , , ,



Laisser un commentaire

Back to Top ↑