Electro Beach 2015 – Review

Posté le 25/07/2015 par Emmanuel

Emf2015

Du 10 Juillet au 12 Juillet avait lieu la septième édition de l’Electrobeach Music Festival (EMF).
Cet événément s’est déroulé sur 3 jours au lieu de deux, une nouveauté depuis sa création en 2009.
Avec Thomas, nous étions sur place pour vous couvrir l’événement et voici notre compte-rendu !

Débuts difficiles

Arrivés à Port-Barcarès vendredi en milieu d’après-midi, nous commençons le week-end avec 45 minutes d’attente pour récupérer nos pass (pré-commandés sur internet).
Seulement 3 guichets ouverts avec chacun deux personnes pour scanner les billets imprimés des nombreux festivaliers.

Une fois munis de nos bracelets électroniques, l’entrée est rapide, le service de sécurité efficace.
Assoiffés, nous voilà à nouveau dans la queue pour mettre des jetons alias tokens sur notre bracelet qui servira de moyen de paiement pour tout le week-end (merchandising, boissons, snacks).

Le système est connu, prometteur mais pas au point :
Tout d’abord, vos euros seront changés en EMF, la monnaie courante du festival. Là où çà se complique c’est le taux de change : 1 EMF = 1.40€.
Pourquoi ? On ne sait pas bien.. mais en tout cas les bières de 25cl à 3 EMF sont au final à 4.2€, les burgers à 5 EMF sont à 7€.
De plus, attention à ne pas trop créditer votre bracelet, sinon ce sera perdu. Il est d’ailleurs recommandé d’utiliser un bracelet par groupe d’amis au lieu d’un par personne.

Re-hydratés, il est l’heure d’aller braver la chaleur et d’écouter nos premiers sets.
Les horaires des artistes n’étant pas indiqués sur place, il était compliqué de s’organiser. De plus, le site mobile ne fonctionnait pas très bien (avec en plus le réseau saturé) et l’application mobile passait en mode LIVE pour publier vos photos.
Débuts difficiles vous l’aurez compris, mais rassurez-vous, on n’a pas été déçu par la suite..

4

Un décor à la hauteur

Cette année encore, les artistes du festival on été répartis sur deux scènes : main stage and beach stage.
Il aura fallu plus de 350 personnes pour réaliser la scène principale, établie sur 28 mètres de haut et 250 mètres carrés.
Dotées de 3 écrans géants, lasers, machines à fumée, feu ou même feux d’artifices synchronisés sur la musique, le show était au rendez-vous du premier rang jusqu’au dernier.

La Beach stage est une scène plus intimiste, avec des artistes en devenir. Sa programmation a connu quelques changements de dernières minutes suite à l’annulation du DJ phare Duke Dumont.
Mal indiquée certes mais magnifiquement située entre la plage et le Lydia, ce dernier qui tient un rôle majeur dans la scénographie de l’EMF est le seul paquebot ensablé au monde.
D’ailleurs, pour les VIP, un espace réservé sur le pont supérieur offrait un panorama idéal sur le front de mer et les deux scènes du festival. Génial !

5

Une line-up de qualité

Une scénographie de haut niveau mais là où l’EMF impressionne, c’est sur sa programmation.
Après Afrojack, David Guetta, Hardwell en 2013, Calvin Harris, Armin Van Burren, Fat Boy Slim en 2014, l’EMF regroupe chaque année de nombreuses têtes d’affiche.
Cette année, c’était le tour d’Alesso, Armin Van Buuren, Avicii, Axwell & Ingrosso, Tiesto, Steve Angello, Kaskade, Zedd, Cazzette, Nervo et bien plus…

Les DJs ont été à la hauteur de l’événement avec des shows lights de toute beauté pour accompagner leur sets bien rythmés, notamment Avicii, Alesso & Martin Solveig.
Zedd du haut de ses 25 ans, nous a fait danser et s’est affirmé dans la cours plus grands.
C’est notre Armin qui était en charge de conclure le bal. Après avoir invité sur scène Mr Probz pour chanter en live son titre « Another you », il a terminé son set sur son remix de la BO de Game of Thrones.

Les tubes de l’été ou au moins les morceaux les plus entendus durant cette 7ème édition sont :

  • Galantis – You
  • Major Lazer & DJ Snake – Lean On.
  • Skrillex and Diplo – “Where Are Ü Now”. (Oui, featuring Justin).

1

Pour conclure

L’EMF est un festival electro qui s’impose de plus en plus sur la scène européenne, principalement par sa Line-Up de pointe et sa scénographie qui concurrence les plus grands festivals.
Ambitieux et prometteur sans aucun doute mais encore un peu jeune avec quelques points à perfectionner, on attend la 8ème édition avec impatience..
Même si le prix des billets a doublé d’une année à l’autre et risque d’augmenter à nouveau, le show est au rendez-vous.
Le pass 3 Jours à 150€ est encore bien en dessous de ses concurrents européens, comme le Tomorrowland.
Rendez-vous tous à Port-Barcares en 2016 !!

On a aimé :

  • La Line-Up (Alesso, Armin Van Buuren, Avicii, Galantis).
  • La scénographie.
  • La gentillesse du personnel et du staff.

On n’a pas aimé :

  • Le manque de personnel (récupération des billets, tokens, sécurité, …)
  • Les longues attentes.
  • Le système de tokens.

Ugo et Thomas pour StateOfTrance

Quelques sets de L’EMF édition 2015 :

Toutes nos photos



Laisser un commentaire

Back to Top ↑