ASOT 550 – Den Bosch [Review]

Posté le 05/04/2012 par Equipe SOT.fr

asot 550 review

Ca y est, la grande célébration pour le 550ème ASOT a pris fin ce week-end à Den Bosch.
Il y a déjà 11 ans, Armin a annoncé vouloir produire un podcast hebdomadaire de 2h, son entourage lui a fait remarquer que c’était complètement fou et que sur la durée, il ne pourrait pas assurer une émission de qualité! Comme quoi, après tout ce temps, il est toujours aussi passionné et déploie la même énergie qu’au premier jour à faire perdurer son amour de la Trance!

Pour le 550ème ASOT, une fête gigantesque s’est déroulée à travers le monde pendant un mois.
6 Dates étaient au programme (Londres, Moscou, Kiev, Los Angeles, Miami et Den Bosh), des centaines de DJ’s et des dizaines de milliers de spectateurs.
Et ce week end, Armin clôturait son tour du monde à domicile, en Hollande, dans un Brabanthallen ouvert dans sa totalité pour l’occasion (contrairement à l’ASOT 500).
En compagnie des 30 000 fêtards rassemblés pour une nuit des plus longues (20-7h), sur les 5 Stages, les 47 DJ se sont succédés pour faire monter la température comme jamais. Petite cerise sur le gâteau, le public aura eu droit à 3 sets d’Armin !

Préambule

Avant même de parler de l’événement, nous tenons à préciser que nous avons eu la chance d’accompagner un bus (le temps des trajets) et de retrouver beaucoup de Français lors de notre apéro habituel ! Cette année, malheureusement, tout le monde n’était pas au rendez-vous. Cependant, nous remercions les plus courageux d’entre vous d’avoir bravé le froid et de nous avoir permis de faire de belles rencontres !

asot 550 review

L’organisation

La soirée a commencé par quelques problèmes d’organisation, qui nous ont fait perdre près d’une heure entre l’entrée et le moment où nous avons été opérationnels.
Mais attention, soucis d’organisation ne veut pas dire manque de professionnalisme ou de réactivité. Nous en profitons donc, au passage, pour remercier Marije, pour son efficacité et son accueil chaleureux.

Pour l’entrée principale, la fouille, cette année était effectuée avant l’accès aux casiers. Et il semble que cela ait permis de gagner en efficacité (par la même occasion, on pouvait donc revenir re-déposer des affaires une fois rentré).

asot 550 review

Pour tout le reste, en interne, l’organisation était stupéfiante : nombreux WC, points de retrait de tokens, bars, restaurants.
Quelle grande idée cette année d’avoir fait 2 « réfectoires » ! Ceux qui étaient présents à l’ASOT 500 ont pu faire la comparaison et il n’y a pas photo : c’est mieux !
Niveau prix, il y avait apparemment une légère augmentation, d’après certains d’entres vous, les 4 tokens seraient passés de 10 à 11 euros. Cependant, cela reste standard, 2 tokens la bouteille d’eau, 1 token la bière et un gros effort a été fait sur le prix de la nourriture, 2 tokens le burger, c’est donné. (en comparaison d’un TomorrowLand où l’on paye, par exemple, 10 euro un kebab).

La mise à disposition complète du Brabanthallen a du faciliter les choses au niveau organisation car la « blague » de la scène orange (500 places max) de l’ASOT 500 n’était plus qu’un mauvais souvenir. Et du point de vue des flux de circulation dans le complexe, cela nous a semblé beaucoup mieux géré que l’année passée. Les sens de circulations ont encore permis d’éviter bien des bousculades.

Néanmoins certaines salles se sont, encore, vues fermées temporairement pour des raisons de sécurité. Et on aurait aussi pu regretter l’agencement en « U » du complexe qui obligeait à beaucoup marcher quand on voulait passer d’une extrémité à l’autre. Mais telle est la contre-partie des grandes salles espacées. De plus, cette disposition aurait pu transformer certains stages en zones de passage mais ce ne fut pas le cas: ils sont tous restés des pistes de danse et la circulation se faisait aisément par le fond. Bravo !

asot 550 review

Deux petits reproches sont à faire remarquer cependant:
– Pourquoi n’y avait-il pas de VIP Deck en fond de salle en face des scènes ? La vue du fond de la salle est bien souvent sublime et cela fait le bonheur des photographes et autres vidéastes amateurs. On peut alors contempler une salle comble au premier plan, la magie du show visuel et la scène complète au second.
– Autre reproche, mais on ne pense pas qu’en France on soit bien placé pour râler : le fait de « tolérer » les fumeurs dans le complexe malgré l’installation de zones dédiées ? Dans une salle immense de 10 000 personnes c’est un peu gênant, mais alors dans un couloir de 5 mètres de large c’est juste une horreur…

Le Show

Coté show celui-ci est resté conventionnel cette année. En effet, on atteint pas encore le niveau d’une Trance Energy mais il faut dire que ce qu’on a pu voir était vraiment plaisant. Les 10 lasers de la salle bleue et les 5 de la verte étaient impressionants, d’autant plus qu’ils étaient très bien utilisés (certes un peu tardivement). Comme d’habitude, divers artifices ont fusé tout au long de la soirée.

Les autres stages ont été amputés de tous les éléments cités ci-dessus, ne restant plus que des écrans LED pour la pink, une imposante parabole rotative pour la Yellow et un alignement étrange (mais au rendu plutôt plaisant) de rampes pour la Red. Néanmoins, on sentait qu’aucun stage n’avait été négligé et une impression de découverte en pénétrant chaque salle était bien présente.

asot 550 review

Les sets

Quand vous entrez dans le Brabanthallen pour un ASOT, vous devez vous sentir prêt. Prêt à faire des concessions, à rater des DJ’s que vous auriez tellement aimé voir, mais aussi à en zapper d’autres car le son qui passe dans la salle que vous traversez vous plaît énormément…

Néanmoins, on se demande si, au fil des années, nous aurons droit à un line-up un peu plus varié. Il faut le dire, la variété n’était globalement pas au rendez-vous cette année. Certains auraient souhaité des DJs axés hard Trance, et nous aurions voulu un peu plus de contraste avec des DJ’s comme Above & Beyond qui nous avaient réellement transportés l’an passé.

On retiendra cependant dans la Green le Classic Set d’Armin qui était époustouflant et celui d’Orjan Nilsen qui nous aura balancé du son bien pêchu pendant 1h15. Impossible pour nous aussi de ne pas évoquer le set de Sebastian Brandt dans la Red, fidèle à lui-même autrement dit, du 140BPM qui tape (Ashes, rappelez-vous…) Maintenant, il était bien évidemment impossible d’être présents dans tous les stages mais j’ai entendu beaucoup de bien des sets de Sophie Sugar et Claudia Cazacu. Nous n’avons pas eu l’occasion de rester dans la Pink notamment lors des performances Lives mais l’idée était très bonne et nous comptons sur vous pour nous faire partager votre ressenti. 😉

asot 550 review

Nous ne développerons pas plus nos impressions face à tel ou tel DJ, car les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas mais le forum est fait pour ça et personne ne s’est privé de débriefer là-dessus!

Le Son

Parlons maintenant du son ! Après en avoir bien discuté avec d’autres personnes, pas un seul ne nous a fait de remarque sur le son !
Ce dernier était clair, le niveau sonore idéal et les retours était bien disposés. La proximité et le chevauchement des salles aurait pu gêner la restitution, mais rien à déclarer de ce côté là et on pouvait même profiter d’un calme relatif dans les zones de chill out. Les rideaux anti-bruit disposés au fond des salles étaient très efficaces ! C’est un sans-faute de ce côté là!

asot 550 review

Et pour conclure

Il est temps de conclure cette review avec les félicitations et remerciements habituels à Alda Events.
Bravo aux Dj’s (et DJettes) d’avoir su nous transporter le temps d’une soirée ! Merci à l’organisation de nous donner une belle leçon comme à chaque fois, et de nous faire prendre conscience qu’en France, on aura toujours un train de retard.
Merci à Marije d’avoir pris le temps de nous donner les moyens d’apprécier cette soirée comme il se doit. Mais comme les remerciements sont toujours trop courts dans les reviews comparés aux sentiments qui les animent, on va se répéter encore une fois mais MERCI A TOUS !

Cet ASOT 550 était encore une fois globalement réussi. Pas de grande surprise cette année (si ce n’est le nouveau stage PINK), mais on sent clairement que l’event murit avec le temps. Cependant, il faudra faire encore mieux l’année prochaine et apporter encore plus de diversité afin de le rendre incontournable. Faites nous encore rêver, on compte sur vous !

L’équipe de Stateoftrance.fr

Toutes nos photos

Notre AfterMovie

Tags: , , , , , , , , ,



11 réactions à ASOT 550 – Den Bosch [Review]

  1. Mielczarek Sylvestre says:

    Hello ,
    Je suis d’accord avec toi dans les grandes lignes sauf que pour moi le faite qu’il soit toléré de fumer était plutôt une bonne chose et puis il y avait une bonne ventilation.
    Le faite que l’on puissent retourner aux vestiaires ça c’etait super cool :)
    Dommage qu’il n’y avait pas de Vodka/Redbull ou Whisky Coca en plus niveau boisons mais bon ..
    Pour moi le state of Pink était génial..:-)

    Vous êtes parti comment ou avec quel compagnie là bas ??
    Je n’ai rein vu ou entendu sur la possibilité de la sortie d’un DVD.. Sait tu si il ya quelque chose dans les cartons ?

    Bonne journée.

    Cdlt
    Sylvestre

  2. Emmanuel says:

    Coté tabac, je suppose que tu dis çà en étant fumeur ? et ça peut se comprendre…
    Nous sommes partis avec novo.travel!

    Niveau DVD, je ne sais pas du tout…

  3. Worg says:

    Belle Review les gas comme dab des vrais pro.
    C’est pas trop chiant le réflex en soirée ou c’est peut être plus facile de choper des filles ; ) ? super les photos.
    Snif snif aucune de Emma Hewitt

  4. Emmanuel says:

    @Worg: Le reflex est obligatoire, surtout en Indoor! Mais malheureusement pour se surpasser, il faudrait un sacré bon matos et/ou poser un pied… ça viendra peut être 😉

  5. bracq says:

    Excellente review et que de belle photos à contempler, çà fait plaisir tout çà.

  6. BoZ says:

    Joli review ! De même pour les photos !!

    Son impecable !

    Mon seul reget, ne pas avoir pu voir Cosmic Gate, le premier set d’Armin et Ferry Corstern.

    En fait, il y a trop de bon son, sur une durée trop courte :)

  7. rick says:

    Entièrement d accord avc sweetveste, mais surtout ds les grandes lignes!!

  8. alx2907 says:

    Superbe review et photos très réussies !
    Sinon cet ASOT 550 était beaucoup mieux que le 500, une très bonne organisation et un crew plus dynamique sur les effets par rapport à l’an dernier (lumières, pyrotechnie etc), mais comme dit dans la review ça n’atteint pas encore le niveau d’une Trance Energy. En tout cas c’est sur la bonne voie.

    J’ai filmé quelques videos en 1080p, je vous conseil d’y jeter un oeil 😉 et par la même occasion il y a les videos de l’ASOT 500 sur ma chaine

    http://www.youtube.com/watch?v=bnDy2fNk-Dk

    http://www.youtube.com/watch?v=-q2PzxbpRT4

  9. KeepRockOn says:

    J’ai longtemps hésité à y aller, et maintenant je regrette d’être resté chez moi !
    Merci pour votre review !

  10. Fastraph says:

    Merci pour ce review, j’ai néanmoins quelques remarques à faire :

    Le son :
    La qualité sonore de la salle bleue était impeccable comme l’année passée d’ailleurs poru ASOT 500. Par contre, les autres salles étaient clairement un ton en dessous y compris la verte. La palme revient à la rose où le son était distordu au possible. Je m’y suis rendu pour voir Emma Hewitt en live et on distinguait à peine sa voix de la mélodie, le seul moment où on pouvait en profiter c’était pendant les breakdowns. On l’a d’ailleurs vu se retourner vers son technicien (?) à plusieurs reprises pour demander un meilleur réglage au niveau du retour. Je ne suis pas le seul à penser ça, car nous étions une petite dizaine et tous les avis allaient en ce sens.

    L’organisation :
    Il est vrai que c’est clairement un niveau au dessus de ce que l’on peu faire en Belgique ou en France mais on peut encore mieux faire. Par exemple, nous avions le pass pour la Warm-Up session, mais avec une ouverture des portes à 19h45 et une mauvaise gestion du flux de personne, il est difficile d’assister au début du show à 20h … Du coup, on a raté les 15-20 premières minutes.
    Pire encore, la fouille …. Ma copine a besoin d’un spray nasal lorsque l’air est trop sec et plus encore quand les gens fument (je pensais que c’était interdit à l’intérieur …). Ca fait plusieurs fois qu’on se rend dans ce genre d’event (Mirage, ASOT 500) et elle passe sans problème avec ça dans son sac en le montrant à la fouille. Cette fois-ci, quedalle, le spray a fini dans la poubelle bleue et pas la peine de discuter …. Conclusion, ma copine a commencé à avoir des problèmes respiratoires aux alentours de minuit (ce qui se manifeste par une bonne barre dans le front), et vers 4h du mat’ elle était tellement mal qu’on a est sorti … :-(

    Dans l’ensemble, souvenir mitigé mais il est clair que l’an prochain on y retourne ! Pour le spray nasal, il sera de la partie, mais je vous dis pas où je vais le mettre … 😉

  11. Joris says:

    Je suis tellement dégoûté de l’avoir loupé… Miami était trop cher pour moi, les transports sont pas aussi peu chers aux US qu’en Europe malheureusement…
    Mais rien de perdu puisque la team ASOT passe au festival Electric Daisy Carnival (http://electricdaisycarnival.com) ce weekend donc je compte bien me rattraper 😉

    Merci pour la review et les photos, ça donne les frissons, comme toujours… <3

Laisser un commentaire

Back to Top ↑