Armin Only Intense 2013 – Review

Posté le 23/11/2013 par Emmanuel

Préambule

5 ans après l’armin Only 2008 qui avait déclenché la création de ce site et notre passion incessante pour la trance, nous étions présents pour cette édition 2013 histoire de nous faire une bonne piqûre de rappel. Pour l’anecdote, nous n’avions pas pu assister à l’AO Mirage en raison d’un problème logistique, il n’était donc pas question de rester sur cet échec !
Cette tournée 2013, intitulée Intense Tour, a débuté sur les terres d’Armin à Amsterdam et se poursuivra pendant de long mois dans plus de 19 destinations à travers le monde ! Rentrons maintenant dans le vif du sujet et laissez vous transporter dans cet univers Intense qu’Armin nous a concocté…

Un nouveau lieu pour encore plus de confort !

Pour cette édition Hollandaise 2013, fini le Jaarbeur à Utrecht ou Hasselt, place à une ville réputée pour son côté festif : Amsterdam. C’est au Ziggo Dome, une salle de spectacle flambant neuve qu’a eu lieu cette édition.
Nichée entre le Stade et le Heinekein Music Hall, cette salle impressionnante a tenu toute ses promesses pour accueillir Armin et toute cette organisation. L’acoustique irréprochable était donc au rendez-vous cette année, ainsi qu’un confort maximal avec ses tribunes, son accès facile, son ambiance intimiste et ses bars/sanitaires en nombre impressionnant en proportion du nombre de fêtards. Avec sa capacité de 15 000 personnes, le Ziggo dome était donc assez intimiste comparé au Jaarbeurs par exemple mais cela était au profit du confort et de la qualité.
Niveau accueil, c’était un sans faute avec vestaire/lockers à disposition après une brève fouille. Une fois à l’intérieur, le Ziggo Dome offre une grande fluidité dans les allées/couloirs et aucun sentiment d’oppression, tout a été conçu pour circuler efficacement ! Les points nourriture et bars étaient parfaits avec très peu d’attente pour commander. Il y avait des bars aussi bien dans la salle que dans les couloirs extérieurs et chacun pouvait donc y trouver son compte. Concernant les transactions, il fallait payer en token et on trouvait des machines un peu partout en libre service pour en retirer facilement. Côté tarifs, rien de très marquant, les bières était vendues 7€ la pinte. Niveau sanitaires, jamais d’attente pour y accéder et une grande propreté jusque très tard dans la nuit !

Un sublime voyage sonore et visuel

Pour Intense, Armin et ses équipes ont mis le paquet pour mettre au point un show ultra pointu technologiquement et visuellement. Quel chemin parcouru depuis les premières éditions des AO où l’immersion était assez limitée ! Cette année, l’univers visuel sans limite a été rendu possible grâce à la mise en place d’écrans LEDs géants disposés derrière et devant la scène. Jusque là, rien de très original, mais les écrans retranscrivaient une qualité et une finesse d’image encore jamais vue et totalement bluffante. Une fois ce défi technologique relevé, les équipes d’Armin ont réalisé un travail artistique énorme pour mettre au point des univers graphiques et ultra-réalistes en perpétuelle évolution au fil du show. Armin avait donc misé sur un univers totalement immersif en décalage avec les mises en scènes habituellement utilisées lors d’autres events Trance comme de simples jeux de lumières/lasers/flammes… Je n’ai pas pu m’empêcher de faire la comparaison pendant le show avec les dispositifs emblématiques utilisés par un certain Deadmau5 qui du coup paraissaient presque ridicules en comparaison de la qualité de ceux d’Intense. Bref, ce fut une vraie claque visuelle durant les 6h de show et nous n’avons jamais attendu avec autant d’impatience le futur DVD (ou plutôt Blu-ray) dans le but de revivre cette expérience le plus rapidement possible !

Un programme très INTENSE

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, cette soirée était forcément rythmée par les tracks du dernier album d’Armin : Intense. Que l’on accroche ou pas à cet album, cette soirée était surtout l’occasion de voir Armin les revisiter ou bien de profiter de beaucoup d’artistes les interpréter en Live. Eller Van Buuren était donc forcément de la partie pour interpréter pas mal de tracks en Live à la guitare, mais il y avait aussi un batteur en Live, Miri Ben-Ari au violon (j’en frissonne encore) et beaucoup de tracks jouées directement au piano. Côté chanteur/euses, on a été plutôt bien servis pour cette édition avec de vraies performances vocales avec entre autres Trevor Guthrie, Roel van Velzen, Laura Jansen, Koen Herfst… Les performers étaient également au niveau, on a eu droit à de nombreuses chorégraphies de danseurs/euses et à des duos de trampolinistes !
Armin a démarré très tranquillement la soirée en mode chill-out derrière une sphère opaque jusque vers 23h30 puis est monté dans les BPM au fil des heures pour finir en mode 138bpm 😉
Avant d’arriver, nous avions été supris d’apprendre que le show terminerait cette année à 4h, mais une fois sur place, nous avons découvert l’existence d’une after-party ! Une fois l’heure fatidique arrivée, Armin nous a annoncé nous avoir préparé une suprise après le show. A peine la soirée clôturée, Armin est réapparu au milieu de la foule sur une scène de quelques mètre carrés ! Il a alors levé au ciel un Vinyle et nous a demandé si on savait ce que c’était… Il a allumé les platines devant lui et a commencé un nouveau set enchaînant les plus grands classiques de la Trance avec Universal Nation, For an Angel, Tuvan ou encore Carte Blanche. C’était parti pour une heure dans une ambiance old-school, sans écran HD ni de danseuses mais seulement Armin, ses vinyles et de bons vieux lasers.
Cette session nostalgique et intimiste a fini de nous faire frissonner et il ne pouvait pas mieux clôturer la nuit !

Conclusion

5 ans après notre dernier Armin Only, on peut maintenant vous assurer que cet événement reste un “must” à faire si on en a l’occasion. Certes, on ne vient pas vivre cette soirée comme on le ferait pour d’autres events Trance/Electro mais on vient prendre une énorme claque visuelle et sonore. Armin sait à chaque fois nous prouver qu’il est le DJ number 1 quand il s’agit de trance-porter les foules ! Pour ceux qui ont beaucoup critiqué Armin et ses dernière productions, je peux vous assurer que vous avez raté une soirée magistrale et unique ! On ne peut donc que vous conseiller de vous rattraper quand le Blu-ray sera disponible ! Pour conclure, on voudrait remercier Armin pour ce spectacle magique ainsi que Leila (Alda) qui nous a fait confiance et nous a permis de couvrir cet événement désormais mythique !

Nos photos

Nos vidéos

Armin Only Intense 2013 – Review Emmanuel
Son & Lumière
Lieu/Décor/Ambiance
Qualité/Prix
Musique

Summary:

4




2 réactions à Armin Only Intense 2013 – Review

  1. Jules says:

    Vous oubliez l’Armin Only 2010!

  2. Emmanuel says:

    @Jules: Si tu prêtes attention à notre intro, on raconte qu’on a malheureusement eu un incident en 2010 qui nous a empêcher d’assister à l’AO Mirage ! On a pas cette édition en mémoire pour faire la comparaison, mais si quelqu’un est capable de faire celle-ci, ce sera avec plaisir 😉

Laisser un commentaire

Back to Top ↑